Unforgettable 747

 

FullSizeRender

Ça y est. On parle de toi au passé maintenant.

Avec toi, c’est une page de l’histoire de l’aviation française qui se tourne. Pendant quarante six ans, tu as transporté des millions de passagers aux quatre coins du monde.
Le 11 janvier, de retour de Mexico tu traversais l’Atlantique pour la dernière fois. Et le 14 janvier, AF744 et AF747 ont parcouru la France pour nous dire Adieu.

J’ai fait mes débuts de PNC dans tes galleys. Je connais tes placards par coeur, ta mécanique beaucoup moins. Jusqu’à l’arrivée de l’A380, tu étais celui qui comptait le plus grand nombre de PNC à son bord, des équipages constitués d’une dizaine d’hôtesses et stewards. Ton arrivée dans la flotte a donc forcément changé notre façon de travailler et de vivre notre métier, aussi bien à bord qu’en escale. C’est ce que tu m’as permis et c’est ce qui m’a donné envie de faire ce métier sur le long-courrier. Tu m’as donné du temps. Notre métier n’est pas juste une histoire d’armement de toboggans, de café, de turbulences…Ce temps passé avec vous, équipages et passagers, c’est du temps précieux, du temps pour apprendre, du temps pour se comprendre. 

Une fois à bord, nous étions sûrs de deux choses: nous sommes sur le point de partager ensemble un très long voyage au dessus des nuages et bientôt, nous serons tous enveloppés par la chaleur tropicale des Antilles. Oui, pour moi, le 747 c’est les Antilles, le soleil, les vacances, l’évasion, les CHML*…Puis ces dix dernières années il y eut Boston, Miami, La Havane, Montréal, Rio, Maurice et enfin Mexico.

FullSizeRender-1

Et le pont supérieur! Ma cabine préférée. Elle vous donnait l’impression de travailler dans un petit porteur. Il fallait être rapide pour avoir le poste, ou la plus ancienne de l’équipage! Je ne le suis malheureusement pas assez pour avoir connu l’époque du salon au pont-supérieur. Cette photo vintage nous plonge dans une période de l’aviation que j’aurais rêvé connaître. 

air-france-boeing-747-lounge

Vous me trouviez aussi au poste du galley, soit sous les escaliers, soit à l’arrière. L’officier galley est pour moi le chef d’orchestre, le maestro à qui on disait merci. Un poste idéal quand on a le sens de l’organisation. Je vous en dirai plus au sujet du galley. 

La fascination de l’homme pour sa machine est sans borne et l’amour que lui vouent les passionnés de l’aviation est véritable. Féminin ou masculin? Certains t’appellent “Queen of the skies”, pour moi, tu seras toujours mon Jumbo.

Quel sentiment étrange, comme si un membre de la famille nous quittait.

Ta silhouette va nous manquer à Roissy.

Adieu 747 ❤️

Revivez l’épopée tricolore du 747 ici

*Child Meal (repas enfant)

IMG_1728

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s