Les 7 questions à ne pas poser à une hôtesse de l’air

Même si aucun vol ne ressemble à un autre, il y a des situations qui se répètent. Voici un florilège des questions les plus fréquemment posées par nos chers passagers et auxquelles on essaie toujours de répondre avec sourire et diplomatie.

 FullSizeRender 2Vous dormez dans quel hôtel?

Elle pourrait paraître indiscrète de prime abord ou banale pour certains, elle est surtout sensible. Ne jamais, jamais nous demander où l’équipage est hébergé. Les hôtesses, stewards et pilotes représentent l’image de leur compagnie et plus largement, les intérêts politiques et économiques du pays dont ils proviennent. Ils sont donc une cible potentielle. C’est pour cela que je ne vous indique jamais la localisation des hôtels sur instagram, par exemple. Pour les frequent flyers, nos habitudes n’ont aucun secret. On les retrouve souvent dans les mêmes hôtels que nous. Ils savent vraiment tout, parfois mieux que nous.

Vous connaissez Chantal? C’est la cousine de mon beau-frère, elle est hôtesse aussi!

Si c’est pour faire la conversation, je la compte à moitié. Tout dépend de la taille de la compagnie aérienne pour laquelle on travaille. Entre 100 et 300 navigants, on ne s’oublie pas. Au sein d’une major, ça peut dépasser la dizaine de milliers! Dans ce cas, impossible de retenir les noms de tous nos collègues. Il nous arrive très souvent de nous recroiser 15 jours  après avoir volé ensemble et être incapables de nous rappeler où et quand.

Pouvez-vous mettre ma valise dans le coffre à bagages?

Une dame en général. Elle a traversé la terre entière, bravé tous les filtres de sécurité avec sa valise tellement lourde qu’elle en transpire. Souvent, elle ne pose pas la question directement, on doit la deviner dans son regard. Lors d’un embarquement, à mes débuts d’hôtesse, deux hommes se dirigent vers moi. L’un d’entre eux dit à l’autre, dans une langue étrangère pensant que je n’allais rien comprendre: “Laisse la faire, c’est son travail”. Non, messieurs, mon travail est de vous assister, de vous faciliter le rangement de vos affaires, pas de me transformer en manutentionnaire à chaque vol, sinon je n’ai plus de dos. Plus de dos, plus de travail. Les pathologies du dos ne sont pas prises en compte par nos assurances et cela concerne beaucoup de métiers d’ailleurs. Donc voyageons léger!

Vous auriez un stylo?

Si ça veut dire que vous n’allez jamais me le rendre, au moins dites le moi tout de suite! On vous le prête toujours car on en a plein (sauf le Montblanc, le steward le garde toujours dans sa poche). D’hôtel en hôtel, on finit par les collectionner. C’est lorsque vous prenez le dernier, juste au moment où on se rend compte qu’on n’a pas rempli son formulaire de douane. Et là, impossible de vous retrouver à bord. Est-ce l’effet des tablettes et smartphones ou les gens voyagent de plus en plus sans stylo?

Vous avez des enfants? Comment faites-vous?!

Comme vous! On s’organise. Quand tout va bien, aucun souci pour répondre à celle-ci. C’est quand tout va mal que la question est sensible, qu’elle soit posée par un passager ou un collègue d’ailleurs…Pour une hôtesse (et pas que!), avoir un enfant est parfois un vrai parcours du combattant. Sortir du confort du célibat, trouver le partenaire, être là quand il faut, tomber enceinte, anticiper une organisation…une succession d’étapes pas toujours évidentes à réaliser avec notre rythme de vie. Il y a aussi celles qui, désireuses de reprendre leur activité, remontent dans les avions, laissant derrière elles leurs petits. On met son uniforme et on fait le maximum pour abandonner nos états d’âmes aux pieds de l’avion. Alors, à moins de  vouloir nous faire couler le mascara, si on évitait d’en parler à 10000m d’altitude?

J’ai vu qu’il restait de la place en Business, c’est possible?

Humm. Vous savez comment se passe le surclassement mais vous tentez l’essai gagnant. Le surclassement est conditionné par des paramètres qu’on ne maîtrise pas toujours. Selon les compagnies, la pratique est permise ou non à bord. Vous pensez que l’hôtesse sera sympa ou qu’en montrant votre carte de fidélité au chef de cabine vous parviendrez à le convaincre. Soit il s’agit d’une demande très très sérieuse et là, c’est le drame, soit cela se termine sur un échange amusant. Sur un de mes vols de nuit, un jeune passager a profité de l’obscurité pour s’installer en business. Je passe devant lui et m’arrête. Il n’était pas assis ici tout à l’heure? Il pouffe de rires. Moi aussi mais dans ma tête. En fait, il avait parié avec ses amis qu’il ne serait pas repéré par l’équipage, il a perdu.


 

Ron Chapple
Crédits Photo/Ron Chapple


Je peux aller aux toilettes?

Ma préférée. Généralement, pendant les turbulences. Les consignes sont allumées, tout le monde est assis et attaché mais vous posez quand même la question. Les consignes de sécurité et les annonces que l’on fait ont pour but de vous protéger. Il arrive très souvent qu’elles soient ignorées voire méprisées. Notre travail est de les faire respecter. En plus, si votre casque n’est pas branché au circuit du siège, concentré sur votre i-truc, vous n’entendrez ni les annonces, ni le signal sonore de cette consigne. Par contre, vous sentirez les secousses. Mais même pas peur, vous êtes rebelle et ce n’est pas mon mètre soixante qui va vous arrêter. D’abord, et en cas de turbulences, vous risquez de vous blesser. Aussi, votre corps peut se transformer en projectile, vous représentez alors un danger potentiel pour les autres passagers. Certaines compagnies, américaines pour la plupart, maintiennent les consignes allumées tout au long du vol. De cette façon, elles se mettent à l’abri de poursuites judiciaires qu’intenteraient des passagers blessés en invoquant la responsabilité de la compagnie. Donc, si les consignes sont allumées, on ne vous donnera jamais notre bénédiction pour y aller. Et si elles sont éteintes, au sol, pendant l’embarquement, vous pouvez y aller sans inquiétude, vous ne déverserez rien sur le tarmac.

                                                                                                                                        ❤️

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s